Biographie

Nathalie Linguanotto est née le 12 novembre 1958.

Débutant professionnellement par une carrière de dessinatrice en Haute-Joaillerie, Nathalie Linguanotto commence la peinture en 1998.

Elève dans un petit atelier en région parisienne, elle apprend les bases de cet art avec un professeur merveilleux, Géraldine Gall, qui va lui laisser, chose rare, une totale liberté de création ne la dirigeant que techniquement. Elle va, à force d’un travail assidu, imposer un style bien à elle dans l’abstraction.

Elle commence à exposer dans les salons des environs de son domicile.

En 2003, elle s’investit dans le bureau du salon des Arts de Montesson et quelques années plus tard, dans celui de L’Etang La Ville, son village.

En parallèle, elle aura un rôle dans les débuts de l’Atelier Pièce Unique au côté de Cécile Coutant, aujourd’hui organisatrice de nombreuses manifestations dont le marché de l’Art de la ville de St Germain en Laye dans les Yvelines.

S’occuper des artistes et exposer leur travail lui procure pendant 11 années, beaucoup de plaisir et de satisfaction.

Elle va ensuite se consacrer entièrement à sa peinture dans son propre atelier, cela devenant une nécessité absolue, un besoin presque vital dira-t-elle.

2011, année du changement.

Elle décide de changer de style et de technique. Elle passe de l’abstraction à la figuration, de l’opacité à la transparence.

Elle prend des cours particuliers dans son propre atelier pour apprendre cette nouvelle technique qu’est le glacis.

Elle se retrouve alors débutante, situation peu évidente après ses débuts prometteurs mais elle s’accroche avec obstination.

Elle disparait de la scène pendant 3 ans et après avoir estimé que son nouveau travail pouvait être montré, elle recommence à exposer.

Le Salon des Artistes Français à Art Capital au Grand Palais en 2015 sera sa première exposition, son premier retour parmi ses pairs et devant un public.

Elle y retourne en 2017 avec un travail plus abouti encore.

Son travail est un travail de longue haleine, de patience, d’assiduité.

Très perfectionniste et méticuleuse, elle met beaucoup de temps à peindre une toile.

Ayant repris depuis peu sa peinture abstraite en parallèle avec sa peinture figurative, elle pense qu’à un moment ou un autre, il y aura une fusion entre les deux.

Et les deux facettes qu’elle possède ne feront plus qu’une.

L’avenir le dira…